• Le CIRIEF

  • Le CIRIEF

  • Le CIRIEF

  • Le CIRIEF

  • Le CIRIEF

  • Le CIRIEF

  • Le CIRIEF
    Ethnomusicologie de la France
  • Le CIRIEF
    Ethnomusicologie de la France
  • Le CIRIEF
    Ethnomusicologie de la France
  • Le CIRIEF
    Ethnomusicologie de la France
  • Le CIRIEF
    Ethnomusicologie de la France
  • Le CIRIEF
    Ethnomusicologie de la France

Israel Galván, danser le silence

 

Corinne Fraysinet Savy
Israel Galván, danser le silence

La danse d’Israel Galván pose et génère un regard différent sur le flamenco. Elle fait éclater toute image d’Épinal. C’est une urgence d’être au monde. Il s’agit de recentrer le sens sur une mise en jeu du geste. Cette forma de ser, ce mode d’être, devient avec lui un mode d’être face à la musique, face à la danse, face à la création tout simplement. Israel Galván déchire le voile de l’interprétation, pour saisir l’espace vertigineux de l’inconnu, la performance. Depuis 1998, il transfigure la danse soliste flamenca en danse en solo. Il défie toute posture artistique. Il réévalue la conception dominante depuis l’époque des cafés cantantes (cafés concerts) du spectacle de numéros de danse flamenca. Il réinvestit le solo initié brièvement dans les années
vingt par Antonia Mercé « La Argentina » et Vicente Escudero. Israel Galván conçoit la danse comme une proposition, une « création en acte », une gageure.

Israel Galván de los Reyes, (Séville, 1973), apprend la danse dès l’enfance avec son père, le danseur José Galván, et sa mère la danseuse Eugenia de los Reyes. En 1994, il entre dans la Compañía Andaluza de Danza dirigée par Mario Maya. Dès 1998, Israel Galván présente ses propres créations. Une trajectoire peu commune commence, jalonnée par l’obtention des prix les plus prestigieux du flamenco et de la danse. En 2005, il reçoit le Premio nacional de Danza – domaine de la création – attribué par le ministère de la Culture espagnole « pour sa capacité à générer dans un art tel que le flamenco une création nouvelle sans oublier les véritables racines qui l’ont nourri jusqu’à nos jours, et qui le constitue comme un genre universel ». Dix créations voient le jour entre 1998 et 2008. Elles définissent une étape fondamentale dans l’évolution de la danse et de la création chorégraphique flamenca.

annuaire-cirief

  • Antoine BOURGEAU
    Antoine BOURGEAU
  • Marlène BELLY
    Marlène BELLY
  • Jean-Jacques CASTERET
    Jean-Jacques CASTERET
  • Anne CAUFRIEZ
    Anne CAUFRIEZ
  • Fabrice Contri
    Fabrice CONTRI
  • Patrick Dasen
    Patrick DASEN



consultez
fleche-annuaire